CAP vers le CSE : Les chiffres gagnants, communiquez maintenant !

Écrit par Sabrina Calbrix le 17 juin 2019 15:14:31
Sabrina Calbrix
Suivez-nous :

559

L’année 2019, c’est l’année de la transition : Fini le comité d’entreprise et les autres instances représentatives ; Le CSE vous ouvre les portes de son instance UNIQUE en fusionnant les missions des anciens CE, DP et CHSCT.

Vous le savez parfaitement, puisqu’en ce moment, vous êtes sur tous les fronts en même temps : organisation des derniers événements, négociations avec la Direction, préparation du protocole d’accord préélectoral, sans oublier la clôture des comptes de votre CE qui va bientôt disparaitre…

Pour autant, même dans le feu de l’action des élections, il est primordial que vous gardiez à l’esprit le point suivant : Valorisez vos actions et communiquez tous les jours auprès des salariés.

Ils sont votre électorat, alors ne vous en privez pas.

Vous devez mettre un point d’honneur à orchestrer votre campagne préélectorale d’une main de maître en posant des lignes claires et orientées vers le plan d’actions que vous décidez de mettre en place pour votre prochain mandat.

Rien ne doit être laissé au hasard :

  • La gestion de vos activités sociales et culturelles,
  • L’ayant-droit et son environnement,
  • Les gestions de vos budgets,
  • Le bilan des actions menées par le passé, notamment.

Bien que la forme et le cadre évoluent, le fond reste le même : Répondre aux attentes des salariés de l’entreprise et faire perdurer les avantages que vous leur proposez au quotidien.

Et pour cela, un seul mot d’ordre : un plan d’actions régi par la diffusion de communications réglées comme du papier à musique, le tout dans le respect de votre budget.

Et si vous vous demandez encore comment sensibiliser les salariés sur la bonne gestion des budgets alloués pour le CE et ainsi, mettre en valeur le bilan des actions de votre mandat, des solutions s’offrent à vous.

 

Conseil 1 : Le rôle du trésorier

Vous avez été désigné par vos pairs pour être le trésorier du CE et du futur CSE ?

Sachez que vous avez des comptes à rendre sur la gestion du CE ou du CSE.

En effet, depuis janvier 2015, la législation en la matière est resserrée sur la tenue des comptes et la production d’un compte rendu annuel sur la gestion du CE/CSE.

Pour rappel, la règlementation :

  • Intronise notamment l’obligation pour le comité d’entreprise et le comité social et économique de désigner formellement un trésorier parmi les membres titulaires de son instance (articles L2325-1et R2325-1 du code du travail).
  • Prévoit également des mesures légiférant la possible nécessité de faire certifier ses comptes, voire de recourir à un commissaire aux comptes.
  • Le tout dans une démarche globale de la transparence comptable des instances.

Faites le choix de gérer sans oublier de communiquer les informations à tous les acteurs de l’entreprise :

  • La Direction,
  • Les membres élus,
  • Sans oublier les salariés de l’entreprise.

 

Conseil 2 : Votre obligation de transparence

Fini les abus de confiance et les détournements d’argent peu scrupuleux !

Vive la mise en place d’un règlement intérieur clair et précis pour contrôler les règles applicables par l’ensemble des élus pour les CE et CSE.

Indispensable : L’obligation faite au trésorier de rédiger un compte rendu annuel de gestion comportant le bilan détaillé et le compte de résultats.

Ce document doit servir à éclairer le comité d’entreprise ainsi que le Président de la bonne tenue des comptes et de la situation financière de l’instance.

 

Note : Cette réglementation s’applique-t-elle au futur CSE ?

Bien sûr que oui !

Au même titre que les instances précédentes, le CSE est tenu à une comptabilité plus ou moins contraignante, en fonction d’indicateurs précis (https://www2.editions-tissot.fr/actualite/representants-du-personnel-ce/la-loi-sur-la-transparence-financiere-des-ce-est-publiee-au-journal-officiel), et ce, dans un souci de transparence comptable.

La présentation du bilan comptable, d'un rapport de gestion, de l’approbation et de la certification des comptes, sont autant de points à prendre en considération en fonction des obligations liées à la taille de l’entreprise.

Entourez-vous de partenaires qui sauront vous éclairer sur la gestion de vos comptes.

 

Conseil 3 : Le rapport de gestion : Un support à présenter en réunion plénière, mais pas que…

Au-delà de la présentation des comptes de manière formelle dans le cadre d’une réunion plénière, il est aussi important de le retranscrire de manière lisible et simplifiée à l’ensemble des salariés.

Votre obligation : Éclairer  les élus du comité et les salariés dans l’analyse des comptes. Il sera établi selon des modalités prévues par son règlement intérieur (C. trav., art. L. 2325–47 et L. 2325–50).

La loi prévoit également la présentation d’un rapport  sur les conventions passées, directement, indirectement ou par personne interposée, entre le comité d’entreprise et l’un de ses membres (C. trav., art. L. 2325–51).

Le comité d’entreprise doit fournir des informations sur les transactions significatives qu’il a effectuées. Ces informations sont fournies dans l’annexe à ses comptes, ou en fonction de sa taille, dans un rapport présentant des informations qualitatives sur ses activités et sur sa gestion financière.

Vous pourriez vous contenter de ce formalisme. Pour autant, vous n’iriez pas au bout de votre mission de représentants du personnel.

En effet, les salariés vous ont élus pour leur apporter un service. Nous vous recommandons de porter un intérêt tout particulier à la communication que vous allez faire sur les chiffres.

Et pour cela, ….

 

Conseil 4 : … Osez la différence et communiquez en toute transparence vers les salariés. Un point à respecter : Simplicité et clarté pour être efficace et percutant !

Dans un objectif de transparence et de simplification des informations, la création d’un support visuel, illustré de graphiques par exemple, offre au CSE la possibilité de mettre en valeur la bonne gestion des budgets et de retranscrire l’ensemble des actions menées au quotidien.

Votre CE ou CSE devient alors accessible à tous les salariés de l’entreprise. Un travail de communication au quotidien qui instaure un climat de confiance entre votre CE/CSE et les salariés de l’entreprise.

Simplifiez-vous la vie de « Représentant du personnel » et valorisez vos actions et communiquez tout au long de votre mandat : avant, pendant et après les élections.

Et même si le temps vous manque parce que vous êtes dans l’action, des solutions s’offrent à vous, n’ayez crainte de vous entourer de professionnels.

Faites-vous aider par des experts de la communication qui sauront retranscrire les bons messages en utilisant les visuels et mots adaptés à votre environnement.

 

C’CommCE vous offre la possibilité d’augmenter vos chances de partir en campagne avec des supports de communication qui feront la différence.

Vous assurez votre présence sur le terrain, nous vous donnons les moyens d’être encore plus crédibles auprès de votre électorat.

Saisissez votre chance d’être vu, lu et entendu pour les bonnes raisons : celle d’une irréprochable gestion en vue des élections.

Le bilan par les données chiffrées et illustrées sera votre meilleur allié pour confirmer le plan de campagne que vous aviez présenté par le passé.

Modèle de Compte-Rendu de Gestion

 

Nous sommes à votre écoute.  Contactez-nous

 

Thèmes : Agence de communication, Comité d'entreprise, Comité social et économique

C'CommCE agence de communication pour Comité d'entreprise et CSE

S'abonner au blog

Nos derniers articles